Lumière d'épouvante

Auteur : ANDRAU, Marianne

Éditions :

  • 1956, Denoël

Contenu :

  1. l'Homme aux mains jointes
  2. Maternité
  3. Tête à tête
  4. la Cellule

Notre époque est fertile en horreurs de toutes sortes. La torture est toujours aussi omniprésente, et pas seulement « là-bas » ou « hier ». Pourtant, loin de toutes les descriptions plus ou moins complaisantes dont se repaissent certains médias, très peu d'écrivains se sont penchés sur l'objet même de ces tortures : l'Homme. Avec sa sensibilité féminine et son talent d'écrivain, Marianne Andrau s'est donc attaquée à l'inimaginable : comment (sur)vit-on en souffrant, comment et jusqu'où peut résister l'âme humaine. Les quatre nouvelles ici réunies ont toutes pour origine un fait véridique :
- L'homme aux mains jointes relate une expérience « médicale » consistant à greffer les deux mains d'un homme paume contre paume;
- Maternité raconte comment une mère devient elle-même la tombe de son enfant;
- Tête-à-tête est le récit de deux condamnés à mort dans une même cellule, à qui a été annoncé que « le survivant serait gracié à l'aube » ;
- La cellule traite de la trahison comme oubli.

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-Share Alike 2.5 License.